Jan 03

CONFRERIE DU FRANC THOUR NOSTRE DAMME DE CHINEY

La confrérie du Franc Thour Nostre-Dame de Chiney, confrérie gastronomique, fut créée en 1970. Elle a  tenu à reprendre la dénomination de l’ancien “mestir” des merciers, seule organisation corporative à Ciney, au Moyen-Age.

Le “mercier” du XVème siècle était ce que l’on appellerait aujourd’hui, un commerçant ambulant qui vendait “bonnes espices et étoffes“, parfois même des pièces d’orfèvrerie (boucles d’oreille, chaînettes, joyaux avec écrin, boucles de ceinture…), voire même des objets en cuir.Comme à l’époque, les routes sont mauvaises et peu sûres, et que les échanges commerciaux sont entravés par de nombreuses taxes dans une multitude de petites entités territoriales autonomes, ce “mercier” a peu de chances de réussir s’il n’est pas soutenu et protégé par l’une ou l’autre charte.

Les archives générales du Royaume (dépôt de Namur) disposent d’un document signé par le prince-évêque de Liège, Erard de la Marck, daté du 21 septembre 1520 qui confirme, “à la demande du Roy des Merciers du Thour de Ciney, un document antérieur détruit à la suite du pillage de la ville“.

Ce document accorde la protection du prince-évêque à tous les merciers vivant dans le Thour ( = territoire)de Ciney. Tous ceux du Thour doivent faire partie de l’association qui porte le nom de “Thour Nostre-Dame de Ciney” en l’honneur de la patronne de l’église collégiale, qu’on fête le 15 août.

Chaque année, le jeudi de l’Ascension, l’assemblée des compagnons du Thour élit son Roy. Celui-ci, une fois choisi, ne peut refuser la dignité dont il est investi. La corporation lui remet un bâton, insigne de son pouvoir, qu’il doit exhiber partout, tant sur le territoire de son Thour que sur celui d’autres Thours.

Dès qu’il est élu, le Roy choisit parmi les merciers, ceux qui seront chargés d’administrer la corporation. Ces membres, au nombre de trois, portent le nom de “Mambours“.

Ce sont :

– Le Tabellion qui détient la “candeille” (la caisse) et les archives.

– Le Scribe chargé de rédiger les ordonnances et documents officiels, qui, pour être valables, doivent

être signés par le Roy.

– Le Sergent qui convoque les membres aux assemblées, transmet les messages aux membres et aux  Thours étrangers, perçoit les taxes et amendes, enregistre les plaintes des compagnons, arrête les fautifs et fait exécuter les sentences énoncées par le Roy.

Ces trois “Maistres“, ainsi que le Roy, rendent compte de leur mission lors de l’assemblée générale de l’année suivante, le jeudi de l’Ascension. Ces quatre charges sont renouvelables d’année en année.

Contact:

Jean-Claude Fosséprez Sergent du Franc Thour Nostre Damme de Ciney (B).

e-mail : jean-claude.fosseprez@skynet.be

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.